Err

Les spécialistes du chant choral
Ornitek

Ornitek

(Code: A110410043)

Pour voix mixtes ou voix égales.
Oeuvre en parlé-rythmé.
Les sons des chants d’oiseaux n’ont pas seulement attiré l’attention des ornithologues…
La richesse et la diversité de ces sons deviennent un matériau incontournable pour Mirtha Pozzi, attirée, encore une fois, par « le grand pouvoir de séduction de l’onomatopée » - dont parle Orlando de Rudder dans son oeuvre « Ces mots qui font du bruit ! ». Dans cette pièce, elle fait chanter en « parlé rythmé » l’ensemble choral avec une palette d’onomatopées tirées du « répertoire » infini des oiseaux. Il ne s’agit pas de les imiter, ou de présenter un « relevé » de leurs chants.
Mirtha Pozzi propose un jeu de sonorités très colorées utilisant parfois des combinaisons de voyelles inusuelles ou de consonnes « vibrantes », des redoublements, des glissandos montants et descendants, pour construire des dialogues, des échanges ou des unissons entre les groupes.
L’insertion de deux parties improvisées est possible. Elles sont optionnelles. Leur place et leur contenu est précisément indiquée. Les chanteurs qui pratiquent l’improvisation trouveront un terrain très propice à la création des nouvelles combinaisons d’onomatopées à partir de celles qui ont été utilisées dans la pièce.
L’ensemble vocal est invité à créer une musique vivante, énergique, animée et joyeuse.

4,20 EUR
22g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Pour voix mixtes ou voix égales.
Oeuvre en parlé-rythmé.
Les sons des chants d’oiseaux n’ont pas seulement attiré l’attention des ornithologues…
La richesse et la diversité de ces sons deviennent un matériau incontournable pour Mirtha Pozzi, attirée, encore une fois, par « le grand pouvoir de séduction de l’onomatopée » - dont parle Orlando de Rudder dans son oeuvre « Ces mots qui font du bruit ! ». Dans cette pièce, elle fait chanter en « parlé rythmé » l’ensemble choral avec une palette d’onomatopées tirées du « répertoire » infini des oiseaux. Il ne s’agit pas de les imiter, ou de présenter un « relevé » de leurs chants.
Mirtha Pozzi propose un jeu de sonorités très colorées utilisant parfois des combinaisons de voyelles inusuelles ou de consonnes « vibrantes », des redoublements, des glissandos montants et descendants, pour construire des dialogues, des échanges ou des unissons entre les groupes.
L’insertion de deux parties improvisées est possible. Elles sont optionnelles. Leur place et leur contenu est précisément indiquée. Les chanteurs qui pratiquent l’improvisation trouveront un terrain très propice à la création des nouvelles combinaisons d’onomatopées à partir de celles qui ont été utilisées dans la pièce.
L’ensemble vocal est invité à créer une musique vivante, énergique, animée et joyeuse.