Err

Les spécialistes du chant choral
Polyphonies latino-américaines 3

Polyphonies latino-américaines 3

(Code: A135300008)
En Stock

11 polyphonies d'Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Pérou et des Caraïbes. Ces polyphonies appartiennent à quelques genres musicaux qui n'étaient pas représentés dans les volumes 1 et 2 : kaluyo (Bolivie), tonada, tango (avec texte), chacarera (Argentine), valse (Pérou), rumba (Caraïbes). Les deux premières œuvres de ce recueil sont des canons de grande vitalité rythmique, à cinq et trois voix. Dulce Jesus Mío (Mon Doux Jésus) est l'un des très rares exemples d'oeuvre polyphonique a cappella des Archives de Chiquitos (XVIIe-XVIIIe s., Concepción, Bolivie) ; œuvre religieuse, elle fut certainement écrite par un indien (élève des maîtres jésuites) et elle possède un texte autant en espagnol qu'en chiquitano (dialecte commun aux diverses ethnies qui vécurent ensemble dans les Missions des Jésuites). Les autres oeuvres de cette sélection sont d'origine populaire, avec des textes en espagnol ou en portugais, mis à part Verano Porteño (Eté à Buenos Aires), tango d’Astor Piazzolla composé d'onomatopées.

13,90 EUR
187g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

À découvrir Polyphonies Latino-Américaines Vol. 3, 11 polyphonies a cappella pour voix mixtes (du 18e siècle à l’époque contemporaine), proposées par Néstor ZADOFF :



Ce troisième volume présente 11 polyphonies d'Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Pérou et des Caraïbes. Ces polyphonies appartiennent à quelques genres musicaux qui n'étaient pas représentés dans les volumes 1 et 2 : kaluyo (Bolivie), tonada, tango (avec texte), chacarera (Argentine), valse (Pérou), rumba (Caraïbes).
Le sommaire propose des pièces faciles, d’autres de difficulté moyenne et quelques-unes plus difficiles mais qui, d’une manière générale, peuvent être abordées par tout type de chorales.

Néstor ZADOFF nous en dit :



"Le troisième volume de la série Polyphonies latino-américaines contient une électionde onze polyphonies d'Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Pérou et de la région desCaraïbes ; elles appartiennent à quelques genres musicaux qui n'étaient pas représentés dans les volumes antérieurs : kaluyo (Bolivie), tonada, tango (avec texte), chacarera (Argentine), valse (Pérou), rumba (Caraïbes).
Les deux premières oeuvres de ce recueil sont des canons de grande vitalité rythmique, à cinq et trois voix.
Dulce Jesus Mío (Mon Doux Jésus) est l'un des très rares exemples d'oeuvre polyphonique a cappella des Archives de Chiquitos (XVIIe-XVIIIe s., Concepción, Bolivie) ; oeuvre religieuse, elle fut certainement écrite par un indien (élève des maîtres jésuites) et elle possède un texte autant en espagnol qu'en chiquitano (dialecte commun aux diverses ethnies qui vécurent ensemble dans les Missions des Jésuites).
Les autres oeuvres de cette sélection sont d'origine populaire, avec des textes en espagnol ou en portugais, mis à part Verano Porteño (Eté à Buenos Aires), tango d’Astor Piazzolla composé d'onomatopées.
Dans chacun des trois volumes des Polyphonies latino-américaines la constante a été d'inclure des oeuvres faciles à côté d'oeuvres de difficulté moyenne, et quelques autres plus difficiles, mais en général elles sont abordables par tout type de choeurs mixtes.
Parmi les plus faciles nous plaçons les canons du début, Dulce Jesús Mío et la chanson A queflorezca mi pueblo (à 3 voix).
El día que me quieras, Tonada de La Quiaca et Rosa amarela sont de difficulté moyenne.
Finalement, Amarraditos, Verano Porteño, Chacarera Santiagueña et Rumba sont idéales pour des choeurs ayant plus d'expérience.
En Amérique Latine le chant choral est très répandu et populaire. Le peuple chante en groupe pour exprimer ses sentiments de mélancolie ou de joie. Les oeuvres proposées dans ce recueil sont des classiques du chant choral sudaméricain ; elles permettront à ceux qui les chantent de partager ces émotions, communes d’ailleurs aux femmes et aux hommes du monde entier : le chant choral est un langage international, celui de la sensibilité."
(Néstor ZADOFF)

Sommaire :
  • Pega no ganzê (arr. : Néstor Zadoff)
  • Plantita de alhelí (arr. : Néstor Zadoff)
  • Dulce Jesús Mío (rest. : Sebastián Zubieta)
  • El dia que me quieras (Alfredo Le Pera, Carlos Gardel, VivianTabbush, Néstor Zadoff)
  • Tonada de la quiaca (arr. : Néstor Zadoff)
  • Amarraditos (Margarita Durán, Pedro Pérez, Eduardo Correa)
  • Verano porteño (Astor Piazzolla, Néstor Zadoff)
  • Chacarera Santiagueña (Arr. : Eduardo Ferraudi)
  • A que florezca mi pueblo (Rafael Paeta, Damián Sánchez,Vivian Tabbush)
  • Rumba (José Antonio Rincón)
  • ROSA AMARELA (Heitor Villa-Lobos)