Err

Les spécialistes du chant choral
Polyphonies Israeliennes

Polyphonies Israeliennes

(Code: A135300018)
En Stock

Ce recueil de 14 œuvres a cappella de polyphonies israéliennes (profanes et sacrées) propose une palette représentative du patrimoine choral que l’on trouve de nos jours en Israël.
Polyphonies du XVIe siècle à l’époque contemporaine. Arrangements ou compositions de D. Carmel, G. Aldema, D. Factory, P. Ben-Haim...

18,30 EUR
226g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Polyphonies Israéliennes 14 polyphonies a cappella (du 16e siècle à l’époque contemporaine) pour voix mixtes proposées par Joël SIVAN :



« Ce recueil de polyphonies israéliennes et juives propose une palette représentative du patrimoine choral que l’on trouve de nos jours en Israël. Le passé à la fois séculaire et très récent de ce petit pays est pour le moins très riche et varié dans le domaine du répertoire choral.
En effet, la population d’Israël est un vrai melting pot ; suivant l’origine des différentes mélodies ou des compositeurs et arrangeurs, des influences très diversifiées se décèlent, de l’Orient à la Méditerranée (« sépharadim ») et jusqu’aux confins de l’Europede l’Est et du Nord (« askénazim »).
Une grande partie du patrimoine puise ses origines dans un passé très lointain, par lebiais des mélodies traditionnelles et psalmodies des diverses communautés juives dispersées de par le monde (« diaspora ») ; ces traces musicales retrouvent aujourd’hui en Israël, grâce aux talents de certains compositeurs contemporains, une nouvelle jeunesse.

Quatorze polyphonies a cappella arrangées pour chœurs à voix mixtes (SATB):



Cette sélection de chants et danses étant destinée à toute chorale amateur, le degré de difficulté varie néanmoins suivant les œuvres.
Parmi les plus faciles : Barekhu, Shalom alekhem, Hitrag’ut, Khishki Khizki.
Faciles : Ken bakodesh, Ki hineh hastav avar, Durme, durme, Hanokdim, Havanaghila, Tsipor shniya, Hamavdil.
Les trois pièces restantes, sans être franchement difficiles, sont plus élaborées ouprésentent des harmonies moins « classiques » (Ein ghedi, Shir haemek) ou des rythmesasymétriques (Mizmorei tehilim).
J’espère que cette palette de notes, de mélodies et de rythmes pourra rapprocher les choristes français et européens des harmonies méconnues, et par le langage universel de la musique, contribuera au partage des sensibilités, des joies et des émotions qui sont les prémices de l’amitié et de la sérénité entre toutes les femmes et tous les hommes du monde.

Sommaire :

  • Barekhu (Salomon Rossi, 1570-1628)
  • Khishki Khizki (Abraham Casseres, fin du 17eme siecle)
  • Shalom Alekhem (Eliezer Goldfarb, Gil Aldema)
  • Ken Bakodesh Khazitikha (arr. : Gil Aldema)
  • Ki Hineh Hastav Avar (Dafna Eilat, Dov Carmel)
  • Hanokdim (arr. : Dov Carmel)
  • Hava Naghila (arr. : Daniel Factory)
  • Tsipor Shniya (Nathan Zach, Misha Segal, David Mors)
  • Shir Haemek (Nathan Alterman, Daniel Sambursky, Menakhem Wiesenberg)
  • Ein Ghedi (Eitan Peretz, Dov Aharoni, Menakhem Wiesenberg)
  • Durme, Durme (Itschak Levy, Emanuel Katz, Gil Aldema)
  • Hitrag’ut (arr. : Paul Ben-Haim)
  • Hamavdil (Oedon Partos)
  • Mizmorei Tehilim (Tzvi Avni)

  •