Err

Les spécialistes du chant choral
Mon plaint soit entendu

Mon plaint soit entendu

(Code: A111309221)
Le Tiers Livre de chansons que publie Le Roy & Ballard en 1554 contient seize chansons d’Arcadelt sur vingt-deux. Les compositeurs moins connus comme De Bussi, Entraigues et Leschenet profitant, avec deux chansons chacun, de la notoriété d’un compositeur qui, ayant terminé sa carrière en Italie revient en France au milieu du siècle, sans doute au service du Cardinal de Lorraine. Il publie alors un grand nombre de chansons dans l’écriture à la mode. Les pièces sont courtes et s’appuient sur un schéma strophique, la mise en polyphonie délaisse les artifices complexes au profit d’une texture aérée (trois ou quatre voix maximum), privilégiant ainsi la compréhension du texte par une écriture verticale et syllabique. À l’évidence, l’expérience de Jacques Arcadelt dans l’écriture du madrigal favorise-t-elle ici un discours fluide privilégiant, même du bout des lèvres, la primauté du texte et de son sens.
1,10 EUR
6g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Le Tiers Livre de chansons que publie Le Roy & Ballard en 1554 contient seize chansons d’Arcadelt sur vingt-deux. Les compositeurs moins connus comme De Bussi, Entraigues et Leschenet profitant, avec deux chansons chacun, de la notoriété d’un compositeur qui, ayant terminé sa carrière en Italie revient en France au milieu du siècle, sans doute au service du Cardinal de Lorraine. Il publie alors un grand nombre de chansons dans l’écriture à la mode. Les pièces sont courtes et s’appuient sur un schéma strophique, la mise en polyphonie délaisse les artifices complexes au profit d’une texture aérée (trois ou quatre voix maximum), privilégiant ainsi la compréhension du texte par une écriture verticale et syllabique. À l’évidence, l’expérience de Jacques Arcadelt dans l’écriture du madrigal favorise-t-elle ici un discours fluide privilégiant, même du bout des lèvres, la primauté du texte et de son sens.