Err

Les spécialistes du chant choral
Un tableau dans l'oreille

Un tableau dans l'oreille

(Code: A121900703)
En Stock
Commande destinée aux élèves de collège, cette suite de courtes pièces a cappella s’inspire de 9
tableaux croisés dans les galeries rénovées du Musée d’Art de Nantes.
L’objectif de cette promenade est non seulement de fréquenter des grands peintres mais de
déployer autour de ces tableaux souvent prestigieux, une écriture chorale puisant ses ressources
et ses références dans quelques courants reconnus : musique populaire, musique minimaliste,
passacaille, jeux vocaux, graphismes et même une once d’improvisation.
Souvent à trois voix, ces opus ont été écrits exclusivement a capella dans l’intention d’initier ces
jeunes chanteurs au plaisir de sculpter puis de cultiver un son de choeur, d’appréhender en douceur
les vertus de l’harmonie tout en laissant s’échapper deci-delà quelques récitants espiègles.
Bien évidemment, si l’édifice choral tangue, si les équilibres de pupitres fléchissent, si la justesse se
ternit, on pourra ajouter quelques instruments tout en veillant bien aux tessitures de ces derniers
et au divers rapports stylistiques obtenus alors.
Ainsi il conviendra de préférer des cordes pour Le vielleur, quelques cuivres sonores pour Charlotte
Corday, des octaves graves (ré-la, en cadence têtue) distillées au piano pour Le naufrage, trois
instruments aux timbres contraires pour chaque ligne des Cribleuses, pourquoi pas une guitare
basse pour fouetter le rythme et le bourdon des alti dans Diane, et un clin d’oeil au limonaire sur
Les grandes plages de Biarritz.
On pourra encore inviter des percussionnistes à venir improviser sur les cellules répétitives de
Soto et convier puis mélanger tous les instrumentistes croisés dans les classes pour gonfler jusqu’à
l’excès, les graphismes en Hommage à Kandinsky.
L’ordre des tableaux est libre et fonction des désirs du chef. Les ruptures de style seront à privilégier.
16,50 EUR
252g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Commande destinée aux élèves de collège, cette suite de courtes pièces a cappella s’inspire de 9
tableaux croisés dans les galeries rénovées du Musée d’Art de Nantes.
L’objectif de cette promenade est non seulement de fréquenter des grands peintres mais de
déployer autour de ces tableaux souvent prestigieux, une écriture chorale puisant ses ressources
et ses références dans quelques courants reconnus : musique populaire, musique minimaliste,
passacaille, jeux vocaux, graphismes et même une once d’improvisation.
Souvent à trois voix, ces opus ont été écrits exclusivement a capella dans l’intention d’initier ces
jeunes chanteurs au plaisir de sculpter puis de cultiver un son de choeur, d’appréhender en douceur
les vertus de l’harmonie tout en laissant s’échapper deci-delà quelques récitants espiègles.
Bien évidemment, si l’édifice choral tangue, si les équilibres de pupitres fléchissent, si la justesse se
ternit, on pourra ajouter quelques instruments tout en veillant bien aux tessitures de ces derniers
et au divers rapports stylistiques obtenus alors.
Ainsi il conviendra de préférer des cordes pour Le vielleur, quelques cuivres sonores pour Charlotte
Corday, des octaves graves (ré-la, en cadence têtue) distillées au piano pour Le naufrage, trois
instruments aux timbres contraires pour chaque ligne des Cribleuses, pourquoi pas une guitare
basse pour fouetter le rythme et le bourdon des alti dans Diane, et un clin d’oeil au limonaire sur
Les grandes plages de Biarritz.
On pourra encore inviter des percussionnistes à venir improviser sur les cellules répétitives de
Soto et convier puis mélanger tous les instrumentistes croisés dans les classes pour gonfler jusqu’à
l’excès, les graphismes en Hommage à Kandinsky.
L’ordre des tableaux est libre et fonction des désirs du chef. Les ruptures de style seront à privilégier.
I. Georges de La Tour (1593-1652) / Le Vielleur (1620-1625) choeur à 3 voix égales
II. Vassily Kandinsky (1866-1944) / Milder Vorgang (1928) jeux vocaux graphiques
III. Paul Baudry (1828-1886) / Charlotte Corday (1860) choeur à 2 voix égales et récitant
IV. Jesus Rafael Soto (1923-2005) / sans titre (1971) jeux vocaux parlando ritmico
V. Eugène Isabey (1803-1866) / Naufrage du trois-mâts « l’Emily » (1823) Leon-François Comerre (1850-1916) / Le déluge (1911) choeur à 3 voix égales
VI. Gustave Courbet (1819-1877) / Les cribleuses de blé (1854) choeur à 3 voix égales
VII. Orazio Lomi Gentileschi (1563-1639) / Diane chasseresse choeur à 3 voix égales
VIII. Jean Hélion (1904-1987) / Nature morte à la citrouille (1948) jeux vocaux parlando ritmico
IX. Jacqueline Marval (1866-1932) / La grande plage de Biarritz (1923) choeur à 3 voix égales