Err

Les spécialistes du chant choral
Un horizon inconnu

Un horizon inconnu

(Code: A121900690)
En Stock

Les vents, la houle, l'horizon
Cantate d'Anthony GIRARD pour choeur mixte, choeur à voix égales, piano et percussion, sur des poèmes d'Yves Prié.
Commande de Choralies Normandie — À Coeur Joie

I - Entre ombre et lumière
Pour choeur mixte, piano et deux percussionnistes
Poème d'Yves Prié
Durée : 6' 20

========
II - Un horizon inconnu
Pour choeur à deux voix égales et piano (Timbales et crotale ad libitum)
Poème d'Yves Prié
Durée : 5' 45
========

III - Passages pour un ailleurs
Pour choeur mixte, piano et deux percussionnistes
Poème d'Yves Prié
Durée : 6'

Durée totale : 18' environ

Nomenclature des percussions :
I : Grande cymbale suspendue, vibraphone, tam-tam, triangle, caisse roulante
II : Timbales (2), crotale (do4)
III : Cymbale suspendue, Vibraphone, Timbales, crotale (sib4)



Composée en 2016, la cantate Les vents, la houle, l’horizon, est une commande du « Pôle Choralies Normandie À Cœur Joie », à l’initiative d’Emmanuelle Pascal-Falala.
Chacune des trois parties de l’œuvre est destinée à une formation différente : chœur de chambre pour commencer, chœur d’enfants ensuite pour terminer par un grand chœur auquel viennent s’ajouter le chœur de chambre et le chœur d’enfants. Les voix sont accompagnées par un piano, et un ou deux percussionnistes.
Le thème d’inspiration est l’océan. Le compositeur a choisi des poèmes d’Yves Prié, extraits de son recueil Passages des amers (éditions Rougerie), poursuivant ainsi une collaboration fructueuse débutée il y a près de vingt ans.
L’écriture vocale est essentiellement lyrique. Mais c’est un lyrisme intime qui affectionne les tessitures medium et grave de la voix, les plus riches en émotion, les plus respectueuses des mots. Les notes hautes apparaissent pour donner au chœur plus d’éclat, comme dans la première partie sur le mot lumière, ou dans la troisième pour souligner cette ascension vers les ailleurs.
Le piano est utilisé principalement pour créer des nuances de couleurs ou suggérer l’ondulation des eaux.
Parmi les percussions, se détachent les timbales, dans les 2ème et 3ème parties, dès qu’il s’agit de laisser planer une ombre inquiète ou d’approfondir le sentiment de mystère. Mais elles contribuent aussi à la vigueur de la péroraison finale. Le vibraphone occupe également une place prépondérante.
Chacune des trois parties peut être chantée séparément. Cependant, la cantate est conçue pour former un tout, avec une continuité de tonalité, de pulsation et de motifs, sans similitudes exactes, mais de manière à créer un climat intemporel et onirique.

13,60 EUR
88g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Les vents, la houle, l'horizon
Cantate d'Anthony GIRARD pour choeur mixte, choeur à voix égales, piano et percussion, sur des poèmes d'Yves Prié.
Commande de Choralies Normandie — À Coeur Joie

I - Entre ombre et lumière
Pour choeur mixte, piano et deux percussionnistes
Poème d'Yves Prié
Durée : 6' 20

========
II - Un horizon inconnu
Pour choeur à deux voix égales et piano (Timbales et crotale ad libitum)
Poème d'Yves Prié
Durée : 5' 45
========

III - Passages pour un ailleurs
Pour choeur mixte, piano et deux percussionnistes
Poème d'Yves Prié
Durée : 6'

Durée totale : 18' environ

Nomenclature des percussions :
I : Grande cymbale suspendue, vibraphone, tam-tam, triangle, caisse roulante
II : Timbales (2), crotale (do4)
III : Cymbale suspendue, Vibraphone, Timbales, crotale (sib4)



Composée en 2016, la cantate Les vents, la houle, l’horizon, est une commande du « Pôle Choralies Normandie À Cœur Joie », à l’initiative d’Emmanuelle Pascal-Falala.
Chacune des trois parties de l’œuvre est destinée à une formation différente : chœur de chambre pour commencer, chœur d’enfants ensuite pour terminer par un grand chœur auquel viennent s’ajouter le chœur de chambre et le chœur d’enfants. Les voix sont accompagnées par un piano, et un ou deux percussionnistes.
Le thème d’inspiration est l’océan. Le compositeur a choisi des poèmes d’Yves Prié, extraits de son recueil Passages des amers (éditions Rougerie), poursuivant ainsi une collaboration fructueuse débutée il y a près de vingt ans.
L’écriture vocale est essentiellement lyrique. Mais c’est un lyrisme intime qui affectionne les tessitures medium et grave de la voix, les plus riches en émotion, les plus respectueuses des mots. Les notes hautes apparaissent pour donner au chœur plus d’éclat, comme dans la première partie sur le mot lumière, ou dans la troisième pour souligner cette ascension vers les ailleurs.
Le piano est utilisé principalement pour créer des nuances de couleurs ou suggérer l’ondulation des eaux.
Parmi les percussions, se détachent les timbales, dans les 2ème et 3ème parties, dès qu’il s’agit de laisser planer une ombre inquiète ou d’approfondir le sentiment de mystère. Mais elles contribuent aussi à la vigueur de la péroraison finale. Le vibraphone occupe également une place prépondérante.
Chacune des trois parties peut être chantée séparément. Cependant, la cantate est conçue pour former un tout, avec une continuité de tonalité, de pulsation et de motifs, sans similitudes exactes, mais de manière à créer un climat intemporel et onirique.