Err

Les spécialistes du chant choral
The pink panther

The pink panther

(Code: A112400065)
Fameux thème écrit par Henri Mancini, pour le générique du film"Pink Panther" (La panthère rose). Ce même thème a été repris par la suite pour illustrer le dessin animé du même nom. Si tout le monde connaît bien le premier thème musical joué au saxophone, le second thème, plus orchestral, est moins connu. La musique est ici présentée dans son intégralité ; la réalisation de l’écriture du second thème sonne comme la version originale à la manière d'un big band (grand orchestre) de jazz. L'arrangement de Pierre-Gérard Verny pour choeur mixte et piano n'est pas difficile. Les voix étant traitées comme des instruments (il n'y a pas de paroles), le choeur se transforme en orchestre, en chantant des onomatopées. Seules celles-ci peuvent présenter un caractère un peu délicat, dans la mesure où la musique chorale n'utilise pas ce langage de manière habituelle. Avec minuties de prononciation du texte par le choeur à chaque séance, les réflexes seront vite là. Pour la touche finale (dans la première partie), on peut très facilement faire jouer du triangle par un des choristes (noires sur tous les temps) pour se rapprocher de la version originale. Dans tous les cas, cette pièce, courte, pouvant être présentée comme une introduction ou un jingle par exemple, fera beaucoup d'effet.
4,20 EUR
22g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Fameux thème écrit par Henri Mancini, pour le générique du film"Pink Panther" (La panthère rose). Ce même thème a été repris par la suite pour illustrer le dessin animé du même nom. Si tout le monde connaît bien le premier thème musical joué au saxophone, le second thème, plus orchestral, est moins connu. La musique est ici présentée dans son intégralité ; la réalisation de l’écriture du second thème sonne comme la version originale à la manière d'un big band (grand orchestre) de jazz. L'arrangement de Pierre-Gérard Verny pour choeur mixte et piano n'est pas difficile. Les voix étant traitées comme des instruments (il n'y a pas de paroles), le choeur se transforme en orchestre, en chantant des onomatopées. Seules celles-ci peuvent présenter un caractère un peu délicat, dans la mesure où la musique chorale n'utilise pas ce langage de manière habituelle. Avec minuties de prononciation du texte par le choeur à chaque séance, les réflexes seront vite là. Pour la touche finale (dans la première partie), on peut très facilement faire jouer du triangle par un des choristes (noires sur tous les temps) pour se rapprocher de la version originale. Dans tous les cas, cette pièce, courte, pouvant être présentée comme une introduction ou un jingle par exemple, fera beaucoup d'effet.