Err

Les spécialistes du chant choral
Stormy weather

Stormy weather

(Code: A112200131)
Harold Arlen a composé quelques-uns des plus grands succès de la chanson américaine et de la musique de film des années 30. “Stormy weather” et “Over the rainbow”, pour n’en citer que deux, l’ont distingué comme l’un des compositeurs ayant donné ses lettres de noblesse au style Broadway de cette décennie. Après avoir travaillé sur des textes de Johnny Mercer et Truman Capote, il fait, à partir de 1929, équipe avec le parolier Ted Koehler. Les fruits de leur collaboration les conduisent à enrichir le répertoire du Cotton Club. Les orchestres de Cab Calloway et Duke Ellington faisaient les beaux soirs du music-hall de Harlem où un public aussi aisé qu’averti pouvait également consommer des boissons interdites par la prohibition. “Stormy weather” composé sur une suggestion de Cab Calloway est créé lors de la Cotton Club parade de 1933. Sa renommée est telle qu’elle lui ouvre les portes de la société artistique et musicale américaine (Jérome Kern, Irving Berlin, les frères Gershwin, Groucho et Harpo Marx...) Il entreprend en 1937, avec le librettiste E. Y. Harburg la partition d’un film qui marquera le sommet de sa carrière : “Le magicien d’Oz”. La très jeune Judy Garland y jouait le rôle principal. Bien des années après, on peut lire dans ses souvenirs : “Maintenant, en ce qui concerne mon sentiment à l’égard d’Over the Rainbow, il fait partie de la vie. Son symbole du rêve est tel qu’il fait bien souvent monter les larmes aux yeux dès qu’on l’entend. Je l’ai chanté maintes et maintes fois et c’est toujours la mélodie la plus proche de mon cœur. Pour moi, c’est un honneur qu’une chanson écrite par le fantastique Harold Arlen puisse ainsi m’identifier.”La plupart des 400 compositions d’Harold Arlen sont devenues des standards du jazz, grâce à leur facilité à intégrer les éléments du blues. Dans cet esprit, l'arrangement de Stormy weather par Jean Gauffriau propose dans les 4 mesures du piano précédant l’entrée du chœur, une improvisation (écrite) ba
5,35 EUR
22g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Harold Arlen a composé quelques-uns des plus grands succès de la chanson américaine et de la musique de film des années 30. “Stormy weather” et “Over the rainbow”, pour n’en citer que deux, l’ont distingué comme l’un des compositeurs ayant donné ses lettres de noblesse au style Broadway de cette décennie. Après avoir travaillé sur des textes de Johnny Mercer et Truman Capote, il fait, à partir de 1929, équipe avec le parolier Ted Koehler. Les fruits de leur collaboration les conduisent à enrichir le répertoire du Cotton Club. Les orchestres de Cab Calloway et Duke Ellington faisaient les beaux soirs du music-hall de Harlem où un public aussi aisé qu’averti pouvait également consommer des boissons interdites par la prohibition. “Stormy weather” composé sur une suggestion de Cab Calloway est créé lors de la Cotton Club parade de 1933. Sa renommée est telle qu’elle lui ouvre les portes de la société artistique et musicale américaine (Jérome Kern, Irving Berlin, les frères Gershwin, Groucho et Harpo Marx...) Il entreprend en 1937, avec le librettiste E. Y. Harburg la partition d’un film qui marquera le sommet de sa carrière : “Le magicien d’Oz”. La très jeune Judy Garland y jouait le rôle principal. Bien des années après, on peut lire dans ses souvenirs : “Maintenant, en ce qui concerne mon sentiment à l’égard d’Over the Rainbow, il fait partie de la vie. Son symbole du rêve est tel qu’il fait bien souvent monter les larmes aux yeux dès qu’on l’entend. Je l’ai chanté maintes et maintes fois et c’est toujours la mélodie la plus proche de mon cœur. Pour moi, c’est un honneur qu’une chanson écrite par le fantastique Harold Arlen puisse ainsi m’identifier.”La plupart des 400 compositions d’Harold Arlen sont devenues des standards du jazz, grâce à leur facilité à intégrer les éléments du blues. Dans cet esprit, l'arrangement de Stormy weather par Jean Gauffriau propose dans les 4 mesures du piano précédant l’entrée du chœur, une improvisation (écrite) ba