Err

Les spécialistes du chant choral
Seniores populi consilum fecerunt

Seniores populi consilum fecerunt

(Code: A110805105)

Ces pièces sont destinées aussi bien à l’usage liturgique qu’à une exécution en concert ; cependant, en les écrivant, Franck Villard les a imaginées dans le contexte de l’office des Matines ou “Ténèbres”, séparées par les lectures ou “leçons”. Ces pièces respectent le climat d’austérité qui caractérise cette période de l’année liturgique. Le compositeur avoue ses sources d’inspiration parmi lesquelles : le chant grégorien - sans pour autant lui emprunter des citations - Tomas Luis de Victoria (pour la rigueur de l’écriture et la puissante expressivité), Francis Poulenc, Maurice Duruflé, Arvo Pärt... Cette écriture est abordable par des chorales non-professionnelles mais peut également intéresser des choeurs de haut niveau. Franck VILLARD, né en 1966, chef d’orchestre, pianiste, chef de chant, a commencé ses études musicales au CNR de Grenoble (Médaille d’Or de piano, Prix régional de musique de chambre) et, parallèlement, a été étudiant en Musicologie à l’Université de la même ville. En 1986, il entre au CNSM de Paris (4 Premiers Prix : harmonie, contrepoint, fugue, orchestration). Il débute sa carrière professionnelle en tant que pianiste chef de chant, donne des récitals de mélodies et Lieder en France et à l’étranger. A partir de 1993 il est amené à diriger des opéras (Cosi fan tutte, Carmen, Les noces de Figaro, etc.) dans diverses villes. En janvier 2002 il travaille avec Nikolaus Harnoncourt à l’Opéra de Zürich et fait quelques mois plus tard la rencontre décisive de Michel Plasson dont il devient l’assistant à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, puis au Wiener Konzerthaus avec l’Orchestre de la Radio de Vienne... Il se consacre également à la composition et est directeur artistique d’un Festival de Mélodies Françaises, “Les Nuits d’été”.

3,05 EUR
12g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Ces pièces sont destinées aussi bien à l’usage liturgique qu’à une exécution en concert ; cependant, en les écrivant, Franck Villard les a imaginées dans le contexte de l’office des Matines ou “Ténèbres”, séparées par les lectures ou “leçons”. Ces pièces respectent le climat d’austérité qui caractérise cette période de l’année liturgique. Le compositeur avoue ses sources d’inspiration parmi lesquelles : le chant grégorien - sans pour autant lui emprunter des citations - Tomas Luis de Victoria (pour la rigueur de l’écriture et la puissante expressivité), Francis Poulenc, Maurice Duruflé, Arvo Pärt... Cette écriture est abordable par des chorales non-professionnelles mais peut également intéresser des choeurs de haut niveau. Franck VILLARD, né en 1966, chef d’orchestre, pianiste, chef de chant, a commencé ses études musicales au CNR de Grenoble (Médaille d’Or de piano, Prix régional de musique de chambre) et, parallèlement, a été étudiant en Musicologie à l’Université de la même ville. En 1986, il entre au CNSM de Paris (4 Premiers Prix : harmonie, contrepoint, fugue, orchestration). Il débute sa carrière professionnelle en tant que pianiste chef de chant, donne des récitals de mélodies et Lieder en France et à l’étranger. A partir de 1993 il est amené à diriger des opéras (Cosi fan tutte, Carmen, Les noces de Figaro, etc.) dans diverses villes. En janvier 2002 il travaille avec Nikolaus Harnoncourt à l’Opéra de Zürich et fait quelques mois plus tard la rencontre décisive de Michel Plasson dont il devient l’assistant à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, puis au Wiener Konzerthaus avec l’Orchestre de la Radio de Vienne... Il se consacre également à la composition et est directeur artistique d’un Festival de Mélodies Françaises, “Les Nuits d’été”.