Err

Les spécialistes du chant choral
Se pòu pas vuejar la mar

Se pòu pas vuejar la mar

(Code: A110300108)

C'est l'histoire de saint Augustin rencontrant sur la plage un enfant qui veut vider la mer avec une cuillère. Ce qui a attire l'attention, dans cette chanson, c'est le mariage "création-tradition" avec un texte en provençal entrecoupé d’un texte français, ce dernier étant une traduction partielle. Aux couplets dans un style quasi récitatif s'oppose un refrain de type plus polyphonique, dont les réponses en imitation imposent de veiller à bien faire entendre la mélodie.HOMBELINE, d’origine provençale, nourrit avec sensibilité la chanson occitane. D’une grande présence sur scène, elle exprime avec justesse la puissance des chants qu’elle interprète et nous emmène dans cet espace temps où le profane devient sacré. A 26 ans elle a commencé à explorer le répertoire de la chanson française, dans la rue, seule avec un orgue de barbarie. Elle s’est fait alors remarquer par Julos Beaucarne, Richard Martin, etc. Elle a publié plusieurs albums, dont “Se pòu pas vuejar la mar”, “Chants d’émoi” et “De Tradition en Création” (juin 2008).

3,15 EUR
12g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


C'est l'histoire de saint Augustin rencontrant sur la plage un enfant qui veut vider la mer avec une cuillère. Ce qui a attire l'attention, dans cette chanson, c'est le mariage "création-tradition" avec un texte en provençal entrecoupé d’un texte français, ce dernier étant une traduction partielle. Aux couplets dans un style quasi récitatif s'oppose un refrain de type plus polyphonique, dont les réponses en imitation imposent de veiller à bien faire entendre la mélodie.HOMBELINE, d’origine provençale, nourrit avec sensibilité la chanson occitane. D’une grande présence sur scène, elle exprime avec justesse la puissance des chants qu’elle interprète et nous emmène dans cet espace temps où le profane devient sacré. A 26 ans elle a commencé à explorer le répertoire de la chanson française, dans la rue, seule avec un orgue de barbarie. Elle s’est fait alors remarquer par Julos Beaucarne, Richard Martin, etc. Elle a publié plusieurs albums, dont “Se pòu pas vuejar la mar”, “Chants d’émoi” et “De Tradition en Création” (juin 2008).