Err

Les spécialistes du chant choral
Que faire s'amour me laisse ?

Que faire s'amour me laisse ?

(Code: A110502040)

Un bel arrangement de Bernard Lallement :
Moins connue que la célèbre et incontournable chanson « L'amour de moy », « Que faire s'amour me laisse» n'en figure pas moins parmi les plus beaux chants d'amour courtois de la période médiévale, qu'il s'agisse d'un amour heureux « Au jardrin de mon père », « En baisant m'amye », « Qui belles amours a », etc. ou d'un amour malheureux « Hellas !je perds mes amours », « Mon mary m'a diffamée », « Pleine d'ire et de déconfort », « Mon pauvre coeur soupire », etc.
Toutes ces chansons étaient celles que répandaient les trouvères du Nord et les troubadours du Sud, en les mêlant avec les chants guerriers des dernières Croisades et de la Guerre de Cent Ans, telles que « Le Roi Renaud », « Réveillez-vous, Picards », «Ils sont bien pelés», « La Péronelle », sans oublier de fort joyeuses et malséantes chansons paillardes ...
Profitant de l'internet on pourra écouter plusieurs versions de « Que faire
s'amour me laisse » proposées soit par Claire Gignac, soit par Marie Courcelle ou par le groupe Mélusine, sans toutefois que cette écoute permette de savoir qui était la malheureuse délaissée ; tout au plus pourra-t-on deviner qu'il devait s'agir d'une femme de haut-lignage, puisque l'amant dont elle attend le retour n'est rien moins qu'un fils de roi.
Enfin, si l'on préfère ne pas chanter les paroles en vieux français, on remplacera « jardrins » par « jardins », « saye » par « soie », « veez » par « voyez » et « ivière » par « ivoire », notant que « robe de gris » signifie « fourrure » et « l'estournay » « le gouvernail ».
Durée : 2'50'' environ

1,95 EUR
6g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Un bel arrangement de Bernard Lallement :
Moins connue que la célèbre et incontournable chanson « L'amour de moy », « Que faire s'amour me laisse» n'en figure pas moins parmi les plus beaux chants d'amour courtois de la période médiévale, qu'il s'agisse d'un amour heureux « Au jardrin de mon père », « En baisant m'amye », « Qui belles amours a », etc. ou d'un amour malheureux « Hellas !je perds mes amours », « Mon mary m'a diffamée », « Pleine d'ire et de déconfort », « Mon pauvre coeur soupire », etc.
Toutes ces chansons étaient celles que répandaient les trouvères du Nord et les troubadours du Sud, en les mêlant avec les chants guerriers des dernières Croisades et de la Guerre de Cent Ans, telles que « Le Roi Renaud », « Réveillez-vous, Picards », «Ils sont bien pelés», « La Péronelle », sans oublier de fort joyeuses et malséantes chansons paillardes ...
Profitant de l'internet on pourra écouter plusieurs versions de « Que faire
s'amour me laisse » proposées soit par Claire Gignac, soit par Marie Courcelle ou par le groupe Mélusine, sans toutefois que cette écoute permette de savoir qui était la malheureuse délaissée ; tout au plus pourra-t-on deviner qu'il devait s'agir d'une femme de haut-lignage, puisque l'amant dont elle attend le retour n'est rien moins qu'un fils de roi.
Enfin, si l'on préfère ne pas chanter les paroles en vieux français, on remplacera « jardrins » par « jardins », « saye » par « soie », « veez » par « voyez » et « ivière » par « ivoire », notant que « robe de gris » signifie « fourrure » et « l'estournay » « le gouvernail ».
Durée : 2'50'' environ