Err

Les spécialistes du chant choral
Poésies enchantées- Choeur et piano

Poésies enchantées- Choeur et piano

(Code: A121900391)
En Stock

18 poésies mises en musique par Michèle BERNARD et orchestrées par Jean-Luc MICHEL, pour choeur de 1 à 3 voix égales d’enfants, d’adolescents ou d’adultes, soit avec orchestre, soit avec piano.

Michèle BERNARD: auteur, compositeur, interprète
« S’accompagnant à l’accordéon ou au piano, Michèle Bernard sort son premier album "Le kiosque" en 1978 et remporte le Prix de l’Académie Charles Cros. Sacrée “Révélation au Printemps de Bourges”, elle introduit une nouvelle dimension, entre jazz et java, tradition et actualité, dans la chanson réaliste ; et, à l’occasion de son premier passage à l’Olympia, la Presse n’hésite pas à voir en elle la digne descendante de Fréhel. Interprète poignante et, pour tout dire, exceptionnelle, son écriture généreuse, souvent intimiste, mais également politique au sens le plus large – et donc le plus noble – du terme, renoue avec une chanson populaire de grande qualité, dont les principales caractéristiques sont l’humour, la tendresse et la lucidité frondeuse. » (Marc Robine)
---------------------------
À propos de “Poésies enchantées” :
« (...) Michèle Bernard opère un choix doublement créatif : d’une part, elle sort des sentiers battus en réunissant 16 auteurs dont les plus anciens se nomment Francis Jammes ou Jean Richepin. Elle écarte les comptines, les rondes folkloriques, les refrains du patrimoine au profit d’oeuvres écrites au cours du XXe siècle par des auteurs attentifs aux formes populaires mais travaillant à leur renouvellement (Robert Desnos, Jacques Prévert...) (...)
D’autre part, Michèle Bernard propose des compositions musicales raffinées, dans lesquelles les choeurs ont une place très importante, explorant aussi bien le registre ludique que celui de la gravité.
Les orchestrations (à l’exception du dernier titre) sont dues à Jean-Luc Michel qui signe là un travail d’orfèvre.
Une telle richesse littéraire et musicale est à partager d’urgence, petits et grands réunis. »
Bernard Ascal

20,80 EUR
369g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

J'aime l'âne (Michèle Bernard/ Francis James/ Jean-Luc Michel )
Les animaux ont des ennuis (Michèle Bernard/ Jacques Prevert/ Jean-Luc Michel )
Automne (Michèle Bernard/ René-Guy Cadou/ Jean-Luc Michel )
Chambre d'hiver (Michèle Bernard/ René-Guy Cadou/ Jean-Luc Michel )
Le petit rat de la pendule (Michèle Bernard/ Galiot De Lanauve/ Jean-Luc Michel )
Le printemps dont je rêve (Michèle Bernard/ Christian Poslaniec/ Jean-Luc Michel )
Chanson du brouillard (Michèle Bernard/ David Scheinert/ Jean-Luc Michel )
Le givre (Michèle Bernard/ Maurice Careme/ Jean-Luc Michel )
Si mon père était un ourson (Jean-Luc Michel/ Maurice Careme/ Jean-Luc Michel )
Le petit muet (Michèle Bernard/ Henri Gougaud/ Jean-Luc Michel )
Grillon (Michèle Bernard/ Pierre Menanteau/ Jean-Luc Michel )
L'éléphant qui n'a qu'une patte (Michèle Bernard/ Robert Desnos/ Jean-Luc Michel )
La colombe (Michèle Bernard/ Saint-Paul-Roux/ Jean-Luc Michel )
Trois petits oiseaux dans les blés (Michèle Bernard/ Jean Richepin/ Jean-Luc Michel )
Autour de la lune (Jean-Luc Michel/ Tristan Klingsor/ Jean-Luc Michel )
La famille Dupanard de Vitry-sur-Seine (Michèle Bernard/ Robert Desnos/ Jean-Luc Michel )
Le cerise à l'eau de vie (Michèle Bernard/ Lucienne Desnoues/ Jean-Luc Michel )
La maison des mots (Michèle Bernard/ Michèle Bernard/ Clélia Bressat-Blum )
Le kaki et le kiwi (Michèle Bernard/ Lucienne Desnoues/ Jean-Luc Michel )


18 poésies mises en musique par Michèle BERNARD et orchestrées par Jean-Luc MICHEL, pour choeur de 1 à 3 voix égales d’enfants, d’adolescents ou d’adultes, soit avec orchestre, soit avec piano.

Michèle BERNARD: auteur, compositeur, interprète
« S’accompagnant à l’accordéon ou au piano, Michèle Bernard sort son premier album "Le kiosque" en 1978 et remporte le Prix de l’Académie Charles Cros. Sacrée “Révélation au Printemps de Bourges”, elle introduit une nouvelle dimension, entre jazz et java, tradition et actualité, dans la chanson réaliste ; et, à l’occasion de son premier passage à l’Olympia, la Presse n’hésite pas à voir en elle la digne descendante de Fréhel. Interprète poignante et, pour tout dire, exceptionnelle, son écriture généreuse, souvent intimiste, mais également politique au sens le plus large – et donc le plus noble – du terme, renoue avec une chanson populaire de grande qualité, dont les principales caractéristiques sont l’humour, la tendresse et la lucidité frondeuse. » (Marc Robine)
---------------------------
À propos de “Poésies enchantées” :
« (...) Michèle Bernard opère un choix doublement créatif : d’une part, elle sort des sentiers battus en réunissant 16 auteurs dont les plus anciens se nomment Francis Jammes ou Jean Richepin. Elle écarte les comptines, les rondes folkloriques, les refrains du patrimoine au profit d’oeuvres écrites au cours du XXe siècle par des auteurs attentifs aux formes populaires mais travaillant à leur renouvellement (Robert Desnos, Jacques Prévert...) (...)
D’autre part, Michèle Bernard propose des compositions musicales raffinées, dans lesquelles les choeurs ont une place très importante, explorant aussi bien le registre ludique que celui de la gravité.
Les orchestrations (à l’exception du dernier titre) sont dues à Jean-Luc Michel qui signe là un travail d’orfèvre.
Une telle richesse littéraire et musicale est à partager d’urgence, petits et grands réunis. »
Bernard Ascal

Articles complémentaires