Err

Les spécialistes du chant choral
Oj, Moravo

Oj, Moravo

(Code: A110600378)

Contraste frappant entre la poésie populaire – une première partie qui traduit une phrase pleine de nostalgie, l'envolée de l'allegretto (qui est une variante de la première partie et qui prend l'allure d'un "kolo", ronde populaire que l'on danse au son de la frula, sorte de pipeau), la coda, "lento", chantée par les seules voix de femmes (comme un écho du début et qui rappelle une dernière fois l'image du village et de la vallée paisible) – et les événements tragiques en ex-Yougoslavie. Morava (Moravo est le vocatif) est un fleuve dont la vallée verdoyante et fertile se situe au centre de la Serbie. Des crues périodiques font parfois des dégâts considérables. Deux images s'y côtoient : l'idylle du paysage paisible, l'abondance et la désolation devant le spectacle des champs ravagés. On aime son "pays plat" (comme le dit Brel), mais on regrette (... une forme de reproche) qu'il soit plat et donc inondable.

1,95 EUR
6g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Contraste frappant entre la poésie populaire – une première partie qui traduit une phrase pleine de nostalgie, l'envolée de l'allegretto (qui est une variante de la première partie et qui prend l'allure d'un "kolo", ronde populaire que l'on danse au son de la frula, sorte de pipeau), la coda, "lento", chantée par les seules voix de femmes (comme un écho du début et qui rappelle une dernière fois l'image du village et de la vallée paisible) – et les événements tragiques en ex-Yougoslavie. Morava (Moravo est le vocatif) est un fleuve dont la vallée verdoyante et fertile se situe au centre de la Serbie. Des crues périodiques font parfois des dégâts considérables. Deux images s'y côtoient : l'idylle du paysage paisible, l'abondance et la désolation devant le spectacle des champs ravagés. On aime son "pays plat" (comme le dit Brel), mais on regrette (... une forme de reproche) qu'il soit plat et donc inondable.