Err

Les spécialistes du chant choral
Missa Canonica

Missa Canonica

(Code: A112300014)
Messe latine. En écrivant une messe complète en canons, Georges Allard perpétue un genre fort ancien dans un langage accessible à tous ; citons, pour mémoire, la Missa ad fugam in perpetuo canone (à 2 voix) de Palestrina. Né en 1929 à Paris, Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon, Georges Allard a fait sa carrière dans le contrôle de gestion et la micro-informatique. C’est au cours de ses études à Lyon qu’il a connu A Coeur Joie et où il a fait partie, entre autres, de La Psallette de Lyon sous la direction de César Geoffray. Il a ensuite fondé, en 1952, la chorale des Ternes à Paris et, en 1987 la chorale “Contrepoint” de Pecq (près de Saint-Germain-en-Laye où il réside) et dont il est le chef de choeur. Ayant été initié à l’harmonie par César Geoffray et à l’écriture musicale par Marcel Corneloup – sans avoir jamais été élève de Conservatoire– ses harmonisations et compositions privilégient l’écriture horizontale par rapport à l’écriture verticale, avec un goût marqué pour les “canons”
6,70 EUR
77g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Messe latine. En écrivant une messe complète en canons, Georges Allard perpétue un genre fort ancien dans un langage accessible à tous ; citons, pour mémoire, la Missa ad fugam in perpetuo canone (à 2 voix) de Palestrina. Né en 1929 à Paris, Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon, Georges Allard a fait sa carrière dans le contrôle de gestion et la micro-informatique. C’est au cours de ses études à Lyon qu’il a connu A Coeur Joie et où il a fait partie, entre autres, de La Psallette de Lyon sous la direction de César Geoffray. Il a ensuite fondé, en 1952, la chorale des Ternes à Paris et, en 1987 la chorale “Contrepoint” de Pecq (près de Saint-Germain-en-Laye où il réside) et dont il est le chef de choeur. Ayant été initié à l’harmonie par César Geoffray et à l’écriture musicale par Marcel Corneloup – sans avoir jamais été élève de Conservatoire– ses harmonisations et compositions privilégient l’écriture horizontale par rapport à l’écriture verticale, avec un goût marqué pour les “canons”