Err

Les spécialistes du chant choral
Messe excentrique

Messe excentrique

(Code: A121900542)
En Stock

La Messe Excentrique est une création inédite pour choeur a cappella composée en 2013, achevée au début de l’année 2014, sur le schéma d’une messe brève. Elle est dédiée à la mémoire de Lord Eugene Martin, le grand-père maternel du compositeur. Elle a d’ailleurs été présentée publiquement la première fois le 15 novembre 2014 – sous la direction du compositeur – date anniversaire de la naissance dudit grand-père, décédé en 2008.
Elle se divise en 7 parties, intégrant les éléments classiques de la liturgie catholique latine. La Messe Excentrique assimile également dans son texte des psaumes et des poèmes anglophones.
La confidentialité ou l’intimité est le caractère général recherché dans cette oeuvre. Ceci commande que l’effectif idéal pour son interprétation est de 16 chanteurs à raison de 4 chanteurs par pupitre. Toutefois, selon le compositeur lui-même, l’oeuvre peut être chantée par un ensemble pouvant aller jusqu’à 32 chanteurs.
Selon le compositeur lui-même, cette création serait excentrique d’abord par l’utilisation volontairement approximative du latin. Le compositeur n’utilise dans son oeuvre le texte que comme prétexte à la musique. Ainsi, par exemple, le Credo, d’ordinaire le texte le plus long de la messe liturgique catholique, subit dans la Messe Excentrique une sérieuse coupe dont les éléments supprimés sont remplacés par des textes du psaume 103 (en anglais).
Le deuxième élément d’excentricité résiderait dans le mélange des langues. Bien que ce ne soit pas là une nouveauté, d’autres compositeurs ayant déjà initié ce type de mélange, à la liturgie du texte catholique romain se confond ici une langue vivante. La nouveauté est sans doute dans le mélange de textes sacrés et de textes profanes avec des poèmes d’Emily Dickinson.
Enfin, les 7 parties de l’oeuvre contribuent volontiers au mélange stylistique sans toutefois jamais effleurer la vulgarité.

10,70 EUR
124g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


La Messe Excentrique est une création inédite pour choeur a cappella composée en 2013, achevée au début de l’année 2014, sur le schéma d’une messe brève. Elle est dédiée à la mémoire de Lord Eugene Martin, le grand-père maternel du compositeur. Elle a d’ailleurs été présentée publiquement la première fois le 15 novembre 2014 – sous la direction du compositeur – date anniversaire de la naissance dudit grand-père, décédé en 2008.
Elle se divise en 7 parties, intégrant les éléments classiques de la liturgie catholique latine. La Messe Excentrique assimile également dans son texte des psaumes et des poèmes anglophones.
La confidentialité ou l’intimité est le caractère général recherché dans cette oeuvre. Ceci commande que l’effectif idéal pour son interprétation est de 16 chanteurs à raison de 4 chanteurs par pupitre. Toutefois, selon le compositeur lui-même, l’oeuvre peut être chantée par un ensemble pouvant aller jusqu’à 32 chanteurs.
Selon le compositeur lui-même, cette création serait excentrique d’abord par l’utilisation volontairement approximative du latin. Le compositeur n’utilise dans son oeuvre le texte que comme prétexte à la musique. Ainsi, par exemple, le Credo, d’ordinaire le texte le plus long de la messe liturgique catholique, subit dans la Messe Excentrique une sérieuse coupe dont les éléments supprimés sont remplacés par des textes du psaume 103 (en anglais).
Le deuxième élément d’excentricité résiderait dans le mélange des langues. Bien que ce ne soit pas là une nouveauté, d’autres compositeurs ayant déjà initié ce type de mélange, à la liturgie du texte catholique romain se confond ici une langue vivante. La nouveauté est sans doute dans le mélange de textes sacrés et de textes profanes avec des poèmes d’Emily Dickinson.
Enfin, les 7 parties de l’oeuvre contribuent volontiers au mélange stylistique sans toutefois jamais effleurer la vulgarité.

Dawn (Ritz Rakotomalala/ Emily Dickinson)
Kyrie (Ritz Rakotomalala)
Gloria (Ritz Rakotomalala)
Credo (Ritz Rakotomalala)
Cantique (Ritz Rakotomalala)
Pater Noster (Ritz Rakotomalala)
Agnus Dei (Ritz Rakotomalala)