Err

Les spécialistes du chant choral
Messe basse

Messe basse

(Code: A110805144)

La Messe basse a toute une histoire. Une première version de cette messe fut écrite pour le village de Villerville, en Normandie, en 1881, en collaboration avec André Messager. Celui-ci s’était montré tout heureux d’avoir mis sur pied cette messe avec une chorale d’adultes qui le changeait de la Maîtrise d’enfants dont il disposait à la Madeleine. Voici ce qu’il écrit en septembre 1882 :« J’ai fait un long et très agréable séjour à Villerville chez mes amis Clerc. J’ai trouvé là un groupe de très bons musiciens et quelques jolies voix (de femmes), et de cet ensemble de bonne volonté est née l’interprétation d’une petite Messe de ma composition avec accompagnement d’un petit orchestre. Malgré la gaîté des répétitions, ou peut-être à cause de la gaîté des répétitions, l’exécution a été excellente et cette maîtrise improvisée, aussi jolie à voir qu’agréable à entendre m’a un peu reposé de ma sévère église de la Madeleine ! » Cette Messe basse peut donc aussi être chantée par des voix de femmes et non pas, comme il a parfois été prétendu, uniquement par des voix d’enfants. En 1907, lors de l’édition sous le titre de Messe Basse, le Gloria fut supprimé, le Kyrie initialement de la plume de Messager fut remplacé par un Kyrie de Fauré lui-même.

6,70 EUR
33g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


La Messe basse a toute une histoire. Une première version de cette messe fut écrite pour le village de Villerville, en Normandie, en 1881, en collaboration avec André Messager. Celui-ci s’était montré tout heureux d’avoir mis sur pied cette messe avec une chorale d’adultes qui le changeait de la Maîtrise d’enfants dont il disposait à la Madeleine. Voici ce qu’il écrit en septembre 1882 :« J’ai fait un long et très agréable séjour à Villerville chez mes amis Clerc. J’ai trouvé là un groupe de très bons musiciens et quelques jolies voix (de femmes), et de cet ensemble de bonne volonté est née l’interprétation d’une petite Messe de ma composition avec accompagnement d’un petit orchestre. Malgré la gaîté des répétitions, ou peut-être à cause de la gaîté des répétitions, l’exécution a été excellente et cette maîtrise improvisée, aussi jolie à voir qu’agréable à entendre m’a un peu reposé de ma sévère église de la Madeleine ! » Cette Messe basse peut donc aussi être chantée par des voix de femmes et non pas, comme il a parfois été prétendu, uniquement par des voix d’enfants. En 1907, lors de l’édition sous le titre de Messe Basse, le Gloria fut supprimé, le Kyrie initialement de la plume de Messager fut remplacé par un Kyrie de Fauré lui-même.