Err

Les spécialistes du chant choral
Le temps des cerises

Le temps des cerises

(Code: A110502035)

Inspiré par de beaux cerisiers en fleurs auprès d’une maison où il avait passé une nuit, le chansonnier montmartrois Jean-Baptiste Clément écrit « Le temps des cerises » en 1866.
Son texte est mis en musique en 1868 par Antoine Renard. Cette oeuvre est devenue le symbole de la Commune de Paris dès lors que, en 1882, de retour d’un long exil à Londres, Jean-Baptiste Clément, ancien « communard », la dédie à une jeune fille venue proposer son aide sur les barricades pendant la « semaine sanglante » de mai 1871.
Devenue ainsi révolutionnaire pour l’histoire, cette chanson parle en fait de printemps, d’amour déçu et de cerises, bien sûr.
Le choeur amateur à trois voix mixtes (Soprano, Alto, Baryton) pour lequel Dominique Plénat a écrit cette harmonisation avait très peu de temps pour l’apprendre. Cette partition est donc simple et facile d’accès et quelques répétitions peuvent suffire pour la présenter en concert. Pourquoi pas dans un programme de chansons classiques françaises ?
Comme une cerise sur le gâteau ?

1,95 EUR
6g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Inspiré par de beaux cerisiers en fleurs auprès d’une maison où il avait passé une nuit, le chansonnier montmartrois Jean-Baptiste Clément écrit « Le temps des cerises » en 1866.
Son texte est mis en musique en 1868 par Antoine Renard. Cette oeuvre est devenue le symbole de la Commune de Paris dès lors que, en 1882, de retour d’un long exil à Londres, Jean-Baptiste Clément, ancien « communard », la dédie à une jeune fille venue proposer son aide sur les barricades pendant la « semaine sanglante » de mai 1871.
Devenue ainsi révolutionnaire pour l’histoire, cette chanson parle en fait de printemps, d’amour déçu et de cerises, bien sûr.
Le choeur amateur à trois voix mixtes (Soprano, Alto, Baryton) pour lequel Dominique Plénat a écrit cette harmonisation avait très peu de temps pour l’apprendre. Cette partition est donc simple et facile d’accès et quelques répétitions peuvent suffire pour la présenter en concert. Pourquoi pas dans un programme de chansons classiques françaises ?
Comme une cerise sur le gâteau ?