Err

Les spécialistes du chant choral
La chanson du charbonnier

La chanson du charbonnier

(Code: A110502026)

Cette chanson traditionnelle française a été collectée en Angoumois (région d’Angoulême, Charente) par Jérôme BUJEAUD et publiée dans son recueil Chants et chansons populaires des provinces de l’Ouest, tome 2 (Niort, 1895)et reprise par Joseph CANTELOUBE dans son Anthologie des Chants populaires français, tome II (1949). La chanson du charbonnier était à l’origine une ronde, une chanson à danser de tempo assez vif. Comme beaucoup de musiques de tradition orale, son caractère universel a permis beaucoup d’interprétations : elle a ainsi servi de« timbre » à d’autres textes et même à des Noëls, notamment en Franche-Comté. Arrangée ici pour 3 voix mixtes (SAB a cappella) par Pierre Louis GODEBERGE(*1953), professeur de direction de choeur au Conservatoire et à l’Université de Tours, cette chanson est accessible à tous les choeurs et particulièrement aux ensembles débutants et est adaptable à tous les effectifs, notamment de voix d’hommes. Elle permet d’aborder aisément la polyphonie tout en respectant le caractère humoristiquement grivois des différents couplets de la chanson originelle.

2,95 EUR
12g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Cette chanson traditionnelle française a été collectée en Angoumois (région d’Angoulême, Charente) par Jérôme BUJEAUD et publiée dans son recueil Chants et chansons populaires des provinces de l’Ouest, tome 2 (Niort, 1895)et reprise par Joseph CANTELOUBE dans son Anthologie des Chants populaires français, tome II (1949). La chanson du charbonnier était à l’origine une ronde, une chanson à danser de tempo assez vif. Comme beaucoup de musiques de tradition orale, son caractère universel a permis beaucoup d’interprétations : elle a ainsi servi de« timbre » à d’autres textes et même à des Noëls, notamment en Franche-Comté. Arrangée ici pour 3 voix mixtes (SAB a cappella) par Pierre Louis GODEBERGE(*1953), professeur de direction de choeur au Conservatoire et à l’Université de Tours, cette chanson est accessible à tous les choeurs et particulièrement aux ensembles débutants et est adaptable à tous les effectifs, notamment de voix d’hommes. Elle permet d’aborder aisément la polyphonie tout en respectant le caractère humoristiquement grivois des différents couplets de la chanson originelle.