Err

Les spécialistes du chant choral
L'orang dégoûtant/ Perdue de vue

L'orang dégoûtant/ Perdue de vue

(Code: A111309219)
L'ORANG DEGOÛTANT : Ce canon à deux voix doit être impérativement interprété en swing. L’ostinato très régulier à la manière d’une ligne de basse instrumentale est à chanter « sans état d’âme » de façon presque linéaire. On veillera aux petites descentes chromatiques disséminées dans la mélodie. Bien entendu, il y a la plus grande liberté d’interprétation et on peut par exemple faire entrer l’ostinato en introduction de la pièce, ou après la mise en place du canon, etc. PERDUE DE VUE : une chanson sur une petite bête d’un bestiaire d’animaux familiers. C’est avec la dernière phrase que l’on comprend, par surprise, la raison du « chamboulement » décrit dans les couplets. Quelques efforts d’articulation doivent aider à comprendre l’histoire, le tempo pouvant alors être un peu ralenti. Il est possible de faire entrerles deuxième et troisième voix dés le début du chant ou bien progressivement.
2,00 EUR
6g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


L'orang dégoutant (Claude Vercher/ Claude Vercher)
Perdue de vue (Claude Vercher)

L'ORANG DEGOÛTANT : Ce canon à deux voix doit être impérativement interprété en swing. L’ostinato très régulier à la manière d’une ligne de basse instrumentale est à chanter « sans état d’âme » de façon presque linéaire. On veillera aux petites descentes chromatiques disséminées dans la mélodie. Bien entendu, il y a la plus grande liberté d’interprétation et on peut par exemple faire entrer l’ostinato en introduction de la pièce, ou après la mise en place du canon, etc. PERDUE DE VUE : une chanson sur une petite bête d’un bestiaire d’animaux familiers. C’est avec la dernière phrase que l’on comprend, par surprise, la raison du « chamboulement » décrit dans les couplets. Quelques efforts d’articulation doivent aider à comprendre l’histoire, le tempo pouvant alors être un peu ralenti. Il est possible de faire entrerles deuxième et troisième voix dés le début du chant ou bien progressivement.