Err

Les spécialistes du chant choral
Jubilate Deo

Jubilate Deo

(Code: A110805183)

Durée : environ 3'50''
Jubilate Deo, oeuvre originale de Arnaud Juliot, est une pièce chorale sacrée composée en mars 2017 pour le concours international de composition "Ablaze Call for Scores" à Cincinnati (Ohio, USA). La pièce est construite sur les premiers vers du psaume 66, invitant à louer le Seigneur dans la joie et l'exultation.
La musique est certes nouvelle mais les mots sont anciens; cela signifie que le texte ne devant pas être utilisé comme un simple prétexte à composition, il s'avérait impératif de chercher les notes cachées depuis des siècles derrière les mots.
C'est à ce titre que Jubilate Deo s'emploie à faire converger les techniques d'expression contemporaines et la tradition ancienne pour en proposer une synthèse.
En effet, alors que le mot "Jubilate" est dès les premières mesures découpé en quatre syllabes pour être restructuré dans un espace vertical qui suggère une élévation vers Dieu, il est immédiatement suivi par un contrepoint modal rigoureux qui évoque les polyphonies anciennes tout en suscitant un sentiment de fluidité jubilatoire.
De la même manière, des effets résolument modernes (échos, harmonies enrichies, multiplication et différenciation des plans sonores, voyage des thèmes sur plusieurs portées, nappes sonores), cohabitent avec les intonations séculaires du chant grégorien dont l'héritage est ici pleinement
célébré.
Alors que l'auditeur est emporté par la densité de cette écriture, un majestueux tag "barbershop" surgit finalement pour délivrer un vibrant hommage à la culture chorale américaine. Un clin d’oeil qui n'est peut-être pas étranger au "winning-award" dont a été gratifié Jubilate Deo à Cincinnati.

4,20 EUR
22g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Durée : environ 3'50''
Jubilate Deo, oeuvre originale de Arnaud Juliot, est une pièce chorale sacrée composée en mars 2017 pour le concours international de composition "Ablaze Call for Scores" à Cincinnati (Ohio, USA). La pièce est construite sur les premiers vers du psaume 66, invitant à louer le Seigneur dans la joie et l'exultation.
La musique est certes nouvelle mais les mots sont anciens; cela signifie que le texte ne devant pas être utilisé comme un simple prétexte à composition, il s'avérait impératif de chercher les notes cachées depuis des siècles derrière les mots.
C'est à ce titre que Jubilate Deo s'emploie à faire converger les techniques d'expression contemporaines et la tradition ancienne pour en proposer une synthèse.
En effet, alors que le mot "Jubilate" est dès les premières mesures découpé en quatre syllabes pour être restructuré dans un espace vertical qui suggère une élévation vers Dieu, il est immédiatement suivi par un contrepoint modal rigoureux qui évoque les polyphonies anciennes tout en suscitant un sentiment de fluidité jubilatoire.
De la même manière, des effets résolument modernes (échos, harmonies enrichies, multiplication et différenciation des plans sonores, voyage des thèmes sur plusieurs portées, nappes sonores), cohabitent avec les intonations séculaires du chant grégorien dont l'héritage est ici pleinement
célébré.
Alors que l'auditeur est emporté par la densité de cette écriture, un majestueux tag "barbershop" surgit finalement pour délivrer un vibrant hommage à la culture chorale américaine. Un clin d’oeil qui n'est peut-être pas étranger au "winning-award" dont a été gratifié Jubilate Deo à Cincinnati.