Err

Les spécialistes du chant choral
Joyful, joyful

Joyful, joyful

(Code: A112400062)
Possibilité de formation chorale SSAB.
Ce gospel, dont le thème principal n'est autre que "L'hymne à la joie" tiré du final de la 9ème Symphonie de Ludwig van Beethoven adapté par Edward Hodges en 1824, a été mis en lumière dans le film "Sister Act II". Il ne s'agit pas là du même arrangement, mais l'esprit en est néanmoins très proche. La première partie rubato, dont le thème est chanté par une ou un soliste, est ici accompagnée tout le long par le choeur. Les harmonies, assez "mouvantes" et parfois complexes, rendent l'exercice un peu délicat. La seconde partie (où l'on retrouvera parfaitement l'esprit de la bande originale du film) est plus "carrée" et chantée par le choeur. Par contre, on trouvera des ponts différents, réécrits par Pierre-Gérard Verny, qui remplacent les parties "rap" et R & B de ce même film. Cet arrangement est un peu long et sa réalisation demande beaucoup de précision et de rigueur. Le résultat pourra être néanmoins brillant et impressionnant, surtout s'il est chanté avec un choeur important. Le texte est de Henry J. van Dyke, écrit en 1907 et publié pour la première fois dans le “Presbyterian Hymnal” en 1911 ainsi que dans “Poems of Henry van Dyke” la même année.
6,30 EUR
45g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Possibilité de formation chorale SSAB.
Ce gospel, dont le thème principal n'est autre que "L'hymne à la joie" tiré du final de la 9ème Symphonie de Ludwig van Beethoven adapté par Edward Hodges en 1824, a été mis en lumière dans le film "Sister Act II". Il ne s'agit pas là du même arrangement, mais l'esprit en est néanmoins très proche. La première partie rubato, dont le thème est chanté par une ou un soliste, est ici accompagnée tout le long par le choeur. Les harmonies, assez "mouvantes" et parfois complexes, rendent l'exercice un peu délicat. La seconde partie (où l'on retrouvera parfaitement l'esprit de la bande originale du film) est plus "carrée" et chantée par le choeur. Par contre, on trouvera des ponts différents, réécrits par Pierre-Gérard Verny, qui remplacent les parties "rap" et R & B de ce même film. Cet arrangement est un peu long et sa réalisation demande beaucoup de précision et de rigueur. Le résultat pourra être néanmoins brillant et impressionnant, surtout s'il est chanté avec un choeur important. Le texte est de Henry J. van Dyke, écrit en 1907 et publié pour la première fois dans le “Presbyterian Hymnal” en 1911 ainsi que dans “Poems of Henry van Dyke” la même année.