Err

Les spécialistes du chant choral
Ce ris plus doux

Ce ris plus doux

(Code: A110906071)
En Stock

Sans doute la chanson la plus connue d’Anthoine de Bertrand (1530-1581), un compositeur qui mettra également en musique avec autant de talent environ 85 chansons sur des poèmes de Pierre de Ronsard (cf. le très beau Ô doux plaisir publié récemment aux Éditions à Coeur Joie, n° 6060). Publiées en trois livres entre 1576 et 1578, ces mises en musique sont, avec les chansons de son contemporain Guillaume Boni qui emprunte aussi au poète, les meilleures illustrations démontrant une union étroite entre poésie et musique.
Avec Ce ris plus doux, Anthoine de Bertrand s’attache particulièrement à traduire fidèlement par des figuralismes le sens des mots comme en témoigne dès la première mesure cette vocalise sur le mot « ris ». Le dernier vers (planer les monts et montagner les plaines) reste un exemple insurpassé !

2,95 EUR
12g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Sans doute la chanson la plus connue d’Anthoine de Bertrand (1530-1581), un compositeur qui mettra également en musique avec autant de talent environ 85 chansons sur des poèmes de Pierre de Ronsard (cf. le très beau Ô doux plaisir publié récemment aux Éditions à Coeur Joie, n° 6060). Publiées en trois livres entre 1576 et 1578, ces mises en musique sont, avec les chansons de son contemporain Guillaume Boni qui emprunte aussi au poète, les meilleures illustrations démontrant une union étroite entre poésie et musique.
Avec Ce ris plus doux, Anthoine de Bertrand s’attache particulièrement à traduire fidèlement par des figuralismes le sens des mots comme en témoigne dès la première mesure cette vocalise sur le mot « ris ». Le dernier vers (planer les monts et montagner les plaines) reste un exemple insurpassé !