Err

Les spécialistes du chant choral
Cantate Domino

Cantate Domino

(Code: A110800520/2)

Cette pièce très célèbre comme en témoignent les nombreuses éditionsdès le 19ème siècle est extraite d'un recueil de musiques sacrées : Sacri concentus 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 12 voci... Publié au début du17ème siècle, il trahit, par ses approches concertantes, l'influence de l'Italie sur le compositeur. Effectivement, Hassler fit un voyage à Venisepour parfaire ses connaissances auprès d'A. Grabrieli.La mise en musique syllabique du texte (influence du Concile de Trente) permet de mieux apprécier les vocalises figuratives sur "Cantate","salutare", et "mirabilia". Le passage central (ternaire) ne rompt pas l'esprit de la pièce car nous avons ici un exemple remarquable d'équivalence binaire/ternaire. L'hémiole cadentielle des mesures 20 et 21 (où trois blanches équivalent à deux blanches pointées) permet, en gardant la battue de blanche, le retour au binaire sans perturbation ni changement du tempo. La blanche, dans l'absolu, a toujours la même durée ; c'est son rapport à la pulsation (complète ou incomplète) qui change. La section ternaire sera donc plus élargie, emphase qui correspond au sens du texte.

3,05 EUR
12g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%


Cette pièce très célèbre comme en témoignent les nombreuses éditionsdès le 19ème siècle est extraite d'un recueil de musiques sacrées : Sacri concentus 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 12 voci... Publié au début du17ème siècle, il trahit, par ses approches concertantes, l'influence de l'Italie sur le compositeur. Effectivement, Hassler fit un voyage à Venisepour parfaire ses connaissances auprès d'A. Grabrieli.La mise en musique syllabique du texte (influence du Concile de Trente) permet de mieux apprécier les vocalises figuratives sur "Cantate","salutare", et "mirabilia". Le passage central (ternaire) ne rompt pas l'esprit de la pièce car nous avons ici un exemple remarquable d'équivalence binaire/ternaire. L'hémiole cadentielle des mesures 20 et 21 (où trois blanches équivalent à deux blanches pointées) permet, en gardant la battue de blanche, le retour au binaire sans perturbation ni changement du tempo. La blanche, dans l'absolu, a toujours la même durée ; c'est son rapport à la pulsation (complète ou incomplète) qui change. La section ternaire sera donc plus élargie, emphase qui correspond au sens du texte.