Err

Les spécialistes du chant choral
Aqqaluk et le grand pingouin- Direction

Aqqaluk et le grand pingouin- Direction

(Code: A121900651)
En Stock

Aqqaluk et le Grand Pingouin est un opéra pour chœur d’enfant et conteuse, également chanteuse. Les chants peuvent être abordés du CP au CM2, correspondant à l’intégralité d’un 1er cycle de chant choral FM.
Le conte est original, et a été écrit par Violaine Fournier d’après une histoire vraie : la disparition du grand pingouin en Antarctique en 1844. Une façon de répondre à la question posée par les enfants de CE2-CM2 qui participaient à l’écriture de cet opéra, lorsqu’on leur a demandé de dire ce qui les mettaient en colère : et vous, les adultes, qu’allez-vous faire de la terre ?
Dans un univers glacé et hostile, la vie est présente avec ses joies, ses jeux, ses rites et ses coutumes. Un équilibre millénaire entre les hommes et la nature a permis leur épanouissement. Aqqaluk, le chasseur, y vit avec sa famille.
Mais l’arrivée d’explorateurs venus de contrées lointaines où le concept de cet équilibre fragile n’est pas connu, va bouleverser la vie d’Aqqaluk et des siens. Sous leurs yeux impuissants, la colonie des grands pingouins va disparaître, en laissant un grand vide, beaucoup de questions, mais aussi un espoir…
Entrez en musique dans ce conte original, inspiré de faits réels et brûlant d’actualité. Guidés par une conteuse également chanteuse, mêlez-vos voix pour donner vie au peuple du froid, à leurs amis les pingouins et aux explorateurs.
Parcouru dès l’ouverture par plusieurs thèmes qui inonderont le reste de la partition, les 9 numéros offrent de nombreuses combinaisons de voix (plusieurs groupes d’enfants qui se répondent, canons, superpositions avec la soprano) permettant d’aborder de façon simple et efficace la polyphonie.
L’univers des chansons est aussi contrasté que les émotions traversées au fil de l’histoire : de l’humour et la tendresse des pingouins et de leurs jeux maladroits à la colère de leur disparition, de la douceur d’une berceuse au désespoir d’une chasse inéquitable.

26,60 EUR
0g
Remise sur quantité
A partir de20
Remise10,00%

Ouverture (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Pays glacé (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
La marche des grands pingouins (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Berceuse (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Chanson des explorateurs (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
La chasse (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Qu’allez-vous faire de la terre ? (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
La terre est si belle (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Le nouveau monde (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)
Final (Julien Le Herissier/ Violaine Fournier)


Aqqaluk et le Grand Pingouin est un opéra pour chœur d’enfant et conteuse, également chanteuse. Les chants peuvent être abordés du CP au CM2, correspondant à l’intégralité d’un 1er cycle de chant choral FM.
Le conte est original, et a été écrit par Violaine Fournier d’après une histoire vraie : la disparition du grand pingouin en Antarctique en 1844. Une façon de répondre à la question posée par les enfants de CE2-CM2 qui participaient à l’écriture de cet opéra, lorsqu’on leur a demandé de dire ce qui les mettaient en colère : et vous, les adultes, qu’allez-vous faire de la terre ?
Dans un univers glacé et hostile, la vie est présente avec ses joies, ses jeux, ses rites et ses coutumes. Un équilibre millénaire entre les hommes et la nature a permis leur épanouissement. Aqqaluk, le chasseur, y vit avec sa famille.
Mais l’arrivée d’explorateurs venus de contrées lointaines où le concept de cet équilibre fragile n’est pas connu, va bouleverser la vie d’Aqqaluk et des siens. Sous leurs yeux impuissants, la colonie des grands pingouins va disparaître, en laissant un grand vide, beaucoup de questions, mais aussi un espoir…
Entrez en musique dans ce conte original, inspiré de faits réels et brûlant d’actualité. Guidés par une conteuse également chanteuse, mêlez-vos voix pour donner vie au peuple du froid, à leurs amis les pingouins et aux explorateurs.
Parcouru dès l’ouverture par plusieurs thèmes qui inonderont le reste de la partition, les 9 numéros offrent de nombreuses combinaisons de voix (plusieurs groupes d’enfants qui se répondent, canons, superpositions avec la soprano) permettant d’aborder de façon simple et efficace la polyphonie.
L’univers des chansons est aussi contrasté que les émotions traversées au fil de l’histoire : de l’humour et la tendresse des pingouins et de leurs jeux maladroits à la colère de leur disparition, de la douceur d’une berceuse au désespoir d’une chasse inéquitable.